Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

stagesplanteslydie.com

Séjours, stages et ateliers pratiques d'initiation aux plantes médicinales.

stagesplanteslydie.com

Le Calendula sans souci

Calendula arvensis ou souci des champs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque j'ai entendu parler la première fois du calendula, je n'aurais jamais imaginé que je connaissais cette plante depuis ma plus tendre enfance.

En effet, qui n'a pas de fleurs de soucis dans son jardin ?

L'avantage avec cette plante, c'est qu'elle pousse pratiquement partout. Elle a la capacité de fleurir très longtemps dans l'année et de se ressemer toute seule, de garnir les massifs et de décorer avec une couleur presque fluorescente.

Elle s'ouvre avec le soleil avant de se refermer délicatement pour le soir.

D'ailleurs, son nom souci "Solsequia" signifie: qui suit le soleil .

Peu exigeante, c'est souvent la plante médicinale de choix pour commencer à réaliser ses produits.

Pour commencer, j'ai choisi de laisser parler Maria Trében, une herboriste autrichienne du XXᵉ siècle. Elle est devenue célèbre grâce à son livre La Santé à la pharmacie du bon Dieu

Extrait de "La Santé à la Pharmacie du Bon Dieu" de Maria Treben

"Le souci occupe une place importante parmi les simples de nos régions. On le trouve dans de nombreux jardins à la campagne, et parfois à l'état sauvage sur des crassiers. Comme le peuple est en passe de reconnaître à sa juste valeur ses vertus thérapeutiques, on peut la trouver non seulement dans les jardins, mais encore dans les champs. Le souci atteint une hauteur de 30 à 60 cm, les têtes de ses fleurs sont jaunes à orange-jaune. Les tiges et les feuilles sont juteuses et sont visqueuses au toucher. Il en existe plusieurs espèces: avec des têtes de fleurs pleines, avec des étamines claires ou foncées. En ce qui concerne leurs vertus thérapeutiques, ils sont tous équivalents. Si les têtes des fleurs sont fermées le matin après sept heures, c'est qu'il va pleuvoir dans la même journée. C'est la raison pour laquelle le souci était considéré jadis comme indicateur de pluie.

Dans la médecine populaire, la plante est cueillie et utilisée avec ses fleurs, ses tiges et ses feuilles. L'on devrait cependant la cueillir en plein soleil, car c'est là que les forces thérapeutiques atteignent leur apogée. On peut les chercher toutes fraîches au jardin jusqu'à la fin de l'automne, dans la mesure où elles ne sont pas atteintes de mildiou.

Le souci est très semblable à l'arnica, mais sa force thérapeutique est supérieure. L'arnica ne doit par exemple être utilisé en usage interne que sous surveillance médicale, car la tisane peut nuire à des personnes cardiaques plus qu'elle ne les aide; en revanche, la tisane de souci peut être bue sans aucun dommage. Cette plante dépurative est notre meilleure aide en cas de jaunisse infectieuse. Une à deux tasses de tisane bues par jour font des miracles. Le souci a une action purifiante, stimulante pour la circulation et favorise la guérison des plaies.

La pommade a également un effet très rapide en cas de phlébite, d'ulcères variqueux ne guérissant pas, de fistules, d'engelures et de brûlures. L'on utilise également la pommade et les résidus de sa préparation en cas de tumeurs du sein, même si elles ont un caractère malin (cancer du sein).

La pommade au souci apporte également une grande aide en cas de champignons des pieds. Beaucoup de lettres me l'ont confirmé, et ceci également dans des cas où les autres traitements préalables n'avaient donné aucun résultat. La décoction de soucis frais peut également être utilisée avec succès pour ces maladies. En cas de champignon du vagin, des lavages ou des bains de siège sont effectifs. L'on prend 50 g de soucis séchés ou le contenu de deux mains réunies pleines de soucis frais par bain de siège."

Bouton de calendula officinalis ou souci cultivé

Bouton de calendula officinalis ou souci cultivé

mâcérat de Calendula arvensis

Dès que l'hiver commence à faiblir, les calendulas qui ont résisté aux gelées se préparent à refleurir. Pour les semis, il faudra patienter pour que la terre se réchauffe et permette la levée des graines..

Dans les régions protégées des grands froids, il est possible de commencer à cueillir les premières fleurs sauvages dès le mois de février. Sachant que le soleil apporte des éléments essentiels, il faudra rechercher la meilleure période pour la cueillette : ensoleillement maximal et absence de pluie ou d'humidité.

J'ai la chance de connaitre un petit coin près d'un étang dans la région des Corbières où le calendula pousse loin de la pollution et de l'activité humaine.

Le ramassage est long et minutieux, la fleur est toute petite (taille approximative d'un pièce de 5 centimes ) et le suc colle affreusement, on finit par avoir les doigts qui se collent entre eux...

Après la récolte, je mets rapidement les fleurs dans le bocal avec de l'huile d'olive ou de tournesol et je laisse mon bocal dans la serre pour que le macérat infuse tranquillement pendant le temps nécessaire.

A gauche le calendula sauvage, à droite le calendula officinalis , cultivé ( au milieu de la sauge )

A gauche le calendula sauvage, à droite le calendula officinalis , cultivé ( au milieu de la sauge )

Quels sont les usages de l'huile de Calendula ?

C'est LA plante de la peau, on voit bien dans le commerce toutes les crèmes et produits à base de calendula !

Ses propriétés apaisantes et adoucissantes la placent en tête des plantes familiales.

Elle est toute indiquée pour la peau sèche, qui tiraille et les démangeaisons.

Elle fait merveille sur les irritations des fesses des bébés, les crevasses du mamelon, les vergetures. Elle aide au décollement des croûtes de lait.(à préférer à l'huile d'amande douce qui n'est pas recommandée sur un nourrisson à cause des risques allergiques)

Efficace sur les démangeaisons vaginales ou anales, les sècheresses vaginales et, de ce fait, peut s'utiliser comme lubrifiant ( plutôt en baume ) Attention elle est grasse et peut tâcher !

C'est un excellent support cosmétique :

- elle est démaquillante et enlève parfaitement le fond de teint et le mascara, même le waterproof

- elle sert de base pour un gommage ( avec des poudres de plantes, graines de fraises...)

- elle devient huile de support neutre pour appliquer des huiles essentielles,

 

 

 

 

Le baume de calendula à base de cire d'abeille est utile

- sur les mycoses des pieds, les cornes des talons

- les mains et les lèvres gercées, les engelures,

- les dartres sur les joues des bébés

- comme crème de jour additionnée d'huiles essentielles spécifiques et ajoutées pendant la fabrication du baume

 

 

 

 

 

 

Autres produits à base de Calendula:

L'élixir de floral de Calendula aide à surmonter les blessures dues un manque de considération, une absence de dialogue et d'écoute; il permet de renouer la communication dans la cordialité .

La teinture mère de Calendula est : je cite Médicament homéopathique traditionnellement utilisé dans le traitement des plaies superficielles, crevasses, engelures, piqûres d'insectes et retard de cicatrisation, après désinfection appropriée. Il s'agit donc d'un médicament et ne doit pas être utilisé sans avis médical.

Ne pas appliquer sur les plaies ou les lésions surinfectées.

Ce produit contient de l'alcool !

Pour conclure:

Les plantes ne doivent pas être cueillies à la légère, les confusions sont souvent possibles surtout avec cette espèce sauvage , les fleurs jaunes sont nombreuses !

Ne détruisez pas l'environnement en marchant, coupant en excès, ne collectez que le nécessaire et pas tout au même endroit.

Si vous souhaitez apprendre à fabriquer ces produits, vous pouvez vous inscrire à un des stages que je propose, notamment en Ariège le week-end du 14 juillet.

Ce stage d'initiation est axé sur la reconnaissance des plantes communes et la fabrications de produits naturels : baumes et macérats.

N'hésitez pas à me contacter : lydie.loupias@gmail.com et Bonnes récoltes !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article